Bourreau ( Famille ) 

 

 Les rudes guerriers de ce temps arborent avec fierté des surnoms barbares qui passent à leurs descendants, tout comme Mange-Breton.
 A deux reprises, vers 1040, puis vers 1100, les Bourreau jouent un rôle de premier plan à Saumur.
Les renseignements sont rares sur cette famille, au nom changeant selon les scribes. Les dates indiquées correspondent à leurs apparitions dans les actes.

Vers 1030-1052
I)  Bourreau le Thuringien ou Borrel-------

-------Robert Bigot ==

  Y
   

 ê

  ê
    Geoffroy ou Païen Bourreau, en II a  Bourreau de Saumur,
  en II b

 Bourreau Torestenus ( le Thuringien ou Tristan ) est un ami intime de Geoffroy Martel. Vers 1040, ce dernier lui confie le commandement de Saumur, sans lui décerner un titre précis. Bourreau devient un très grand propriétaire et s'empare volontiers des propriétés de Saint-Florent, nous disent les moines.
 Il possède aussi des biens et des droits à Tours, où il occupe la fonction enviée et lucrative de trésorier de Saint-Martin ( comme Renaud Berlay ).
 Trop intrigant, il est déchu par le comte Geoffroy Martel, qui le fait mettre à mort et s'empare de ses biens.
Son frère cadet Robert Bigot n'est connu que par ses enfants.

vers 1093-1120
II a)

  Geoffroy ou Païen Bourreau

 ==

  Y
 

Quatre enfants cités 

ê

 
     *Guillaume Paganel, † av. 1110
*Turpin (Turpicius)
*Philippe, qui se fait moine à Saint-Florent
*Pierre de Champagne
 

 Le surnom de Païen était habituellement donné à des enfants baptisés très tard, ce que l'opinion réprouvait. Ici, il peut s'agit d'une antithèse avec son père surnommé "Bigot". Autre nom : " Païen de Saumur " ( Paganus de Muro ).
 Il récupère une partie des biens de son père et de son oncle. Seigneur de Villemolle, il a des possessions près du Pont Fouchard. Il est secondé par un écuyer et un prévôt.

II b)

  Bourreau de Saumur

==

 Florence
 

Cinq enfants cités 

 ê

 
     *Robert, implanté à Montrevault et St-Christophe de Touraine
*Philippe/ Tous deux décèdent avant leur père
*Jean, qui suit en III
*Geoffroy
*Agathe

 Borrellus de Salmuro a commandé la ville de Saumur ; Jacques Boussard a même cru que la place lui avait été inféodée.
 Grand baron, qui a des possessions à Saumur, à Forges, à Concourson et dans la forêt de Bort ( de Fontevraud ). Il a sous ses ordres deux prévôts et un célérier. Son fief dans la ville comprend de nombreuses maisons disséminées dans les quartiers anciens et s'étire jusqu'au Petit Puy.
 Mort à Saumur en 1120 ; est enterré sous l'habit de moine au cimetière de l'abbaye de Saint-Florent.

 Les deux frères Bourreau dominent la ville vers 1100. A partir de 1110, ils sont supplantés par Joscelin III Roinard. Bourreau de Saumur occupe alors le deuxième rang ; Païen Bourreau le 3ème ; Aimery d'Avoir le 4ème.

1100-1138
III)

  Jean Bourreau de Saumur

==

 Y

 Principal héritier de son père, vit dans l'entourage des comtes d'Anjou, où il est témoin d'actes à un rang assez élevé. Rôle plus effacé à Saumur ; il fait partie des "usurpateurs" qui restituent la pâture des Chardonnets à l'abbaye de Saint-Florent.

Personnages isolés

- Vers 1210-1215, Païen Borrel, à l'ascendance inconnue, époux de Florence et père de Jean Borrel, conteste la possession de la Fontaine-Borrel, à Vernantes.

- Les liens possibles de cette dynastie familiale avec la Grange-Bourreau, un grenier seigneurial situé à Saint-Lambert-des-Levées ne sont pas éclaircis.

 

Sources

- Examen des cartulaires de Saint-Florent, Saint-Maur, Fontevraud, Saint-Laud, la Trinité d'Angers, Hôtel-Dieu d'Angers, de la Trinité de Vendôme.
- La vie de Girard ( éd. Marchegay ).

- François Baudoin, La famille Jacob de Tigné, XVIe-XIXe siècle, Mém. de maîtrise, 1994.

- Sur plusieurs actes de l'abbaye de Saint-Florent, le nom BORRELLUS est gratté et remplacé par BORNELLUS, très probablement du fait de la famille saumuroise des Bourneau, qu'on retrouvera aux XVIe et XVIIe siècles, et qui se cherchent ainsi de glorieux ancêtres.

ACCUEIL RÉCIT LIEUX INDEX