Mange-Breton ( Famille )

 

 Foulques Nerra et les Angevins ont soutenu de longues luttes contre les Bretons - qui sont venus assiéger Angers. Ce surnom guerrier de Hugo Manduca Britonem a été adopté par Hugues de Clairvaux, un village situé à l'ouest de Châtellerault ( identification par Ménage, p. 8 et par de Fourmont, L'Ouest aux croisades ).

La carrière d'Hugues 1er

 Hugues Mange-Breton épouse Hersende, l'héritière du seigneur de Loudun. Il est possessionné dans cette ville ( d'après R. Favreau ) et est vraisemblablement le gardien du château. Il détient aussi des essarts dans la forêt de Born, la forêt de Fontevraud.
 Cependant, la confiance du comte Geoffroy Martel l'amène à jouer un rôle de premier plan à Saumur, où il apparaît de 1036 à 1076. La qualification d'oppidanus lui est attribuée comme un titre entre 1040 et 1050. Il reçoit du comte la voirie sur les terres de Saint-Florent et sur le bourg de Saint-Hilaire. Il possède aussi des coutumes sur la villa de Cru.
 Il est le témoin de nombreux actes au premier rang des seigneurs laïques du Saumurois jusqu'en 1067, où le changement de comte entraîne sa disgrâce, au moins partielle ; il est alors supplanté par Joscelin II Roinard.
 En 1076 (n.s.), dans un acte orgueilleux qui ressemble à un testament, il se déclare " grand seigneur, tant en terres qu'en bénéfices ", il habite toujours au château de Saumur, mais, malade, il donne pour 10 livres sa voirie aux moines de Saint-Florent ( A.D.M.L., H 3107 n° 2 et Guillot n° 311 ).

Sa famille

- De son premier mariage avec Hersende, 5 enfants connus :
*Thibaud Mange-Breton
*Hugues ( † av. 1060 )
*Hubert de Champagne, qui s'installe à Thouars
*Mabilie, ép. d'Aubry ( fils de Richer ), qui en 1092 cherche à conserver les droits de voirie de feu son beau-père ( A.D.M.L., H 1840, n° 13 et Guillot, n° 318 )
*Agnès, qui épouse Hubert de Durtal ( selon Métais, n° 509 ),

dont deux enfants, Hubert et Gervais,

puis se remarie avec Renaud de Maulévrier.

- Après le décès d'Hersende, survenu avant 1060, Hugues se remarie avec Y, qui a déjà un fils Evrard, chevalier au château de Loudun, qui épouse Praxède, et enfin devient moine à Saint-Pierre de Bourgueil.

Descendance lointaine

- Geoffroy et Païen de Clairvaux, attestés dans les années 1094-1144.
- Famille de Mathefelon.

Famille apparentée

Hersende, fille de Païen de Champagne, veuve de Guillaume de Montsoreau, première prieure de Fontevraud est la soeur d'un certain Hubert de Champagne qui ne peut être le personnage précité, mais les familles sont parentes.

Compléments bibliographiques

Valérie Montaigne, Hugues Mange-Breton et les comtes d'Anjou ( de Geoffroy Martel à Foulques le Réchin ), Mémoire de maîtrise, 1996 ( A.D.M.L., n° 9805 ).

ACCUEIL RÉCIT LIEUX INDEX