Thibaud le Tricheur

 

Ses parents

 Il naît vers 925. Fils de Thibaud l'Ancien, vicomte de Tours et de Blois, et de Richilde, fille du comte Hugues de Bourges ( d'après Laurent Theis ).

Sa carrière

 Il agrandit rapidement sa base territoriale et, à partir des années 940-942, il porte de façon continue le titre de comte. Après avoir installé sa domination sur le Saumurois, arraché au domaine des comtes d'Anjou, il fonde l'abbaye de Saint-Florent du Château, qu'il fortifie peu après. Avant l'année 966, il donne la seigneurie de Saumur à son fidèle Gelduin le Vieil.
 A son décès, qui se situe entre 973 et 978 - le dr Lesueur penche pour le 16 janvier 977 ( p. 216 ) - il laisse un vaste ensemble de terres à son fils Eudes 1er.

Sa fourberie

 Les moines Saint-Florent louaient les vertus et la dévotion de leur bienfaiteur. N'avait-il pas fondé de nombreux monastères et eu un fils archevêque ? Dans un poème en latin, ils racontaient comment l'âme de Thibaud était entrée au paradis grâce à l'intervention de saint Florent. Ils sont bien les seuls à parler ainsi.
 Les seigneurs du voisinage, avec lesquels il se prend de querelles homériques, redoutent surtout sa fourberie et lui donnent le surnom de "Tricheur". Beaucoup plus tard, le poète anglo-normand Robert Wace reprend l'opinion générale en disant qu'il « fut par trop cruel et par trop cupide ».

« Tiebaut fut plain d'engin et plain fu de faintié,
a homme ne a fame ne porta amistié,
de franc ne de chaitif n'out merci ne pitié
ne ne douta a faire mal euvre ne pechié ; »

Thibaud fut plein de ruse et plein fut de fausseté,
à homme ni à femme ne porta amitié,
de libre ni de captif n'eut merci ni pitié
ni n'hésita à faire méfait ni péché ;

R. Wace, Le Roman de Rou, publié par A.J. Holden, 1970, vers 3698-3701.

Tel fut le fondateur de la ville de Saumur !


Compléments

Léonce LEX, Eudes, comte de Blois, de Tours, de Chartres, de Troyes et de Meaux ( 995-1037 ) et Thibaud, son frère ( 995-1004 ), 1892.
Dr F. LESUEUR, « Thibaud le Tricheur, comte de Blois, de Tours et de Chartres au Xe siècle », Mémoires de la Société des Sciences et Lettres de Loir-et-Cher, XXXIII, 1963.
Yves SASSIER, « Thibaud le Tricheur et Hugues le Grand », in Olivier GUILLOT et Robert FAVREAU, Pays de Loire et Aquitaine de Robert le Fort aux premiers Capétiens, colloque d'Angers de 1987.
Sur ce site :
Le contexte des années 950.

 

ACCUEIL RÉCIT LIEUX INDEX