Pont Cessart ( plan de synthèse )

 

Dénominations

"Grand pont de pierre" et "Pont Neuf", lors de sa construction ( 1756-1770 ) ;
"Pont de l'Egalité" à l'époque révolutionnaire ;
"Grand pont, dit pont de Cessart" dans une ordonnance de police de 1826 ;
"Pont Cessart" dans la nomenclature officielle de 1838.

 

Notes biographiques sur Cessart

 

Construction

 

 

Le pont toujours intact ( cartes postales vers 1920, vue amont, vue aval )

Le pont Cessart, côté amont, vers 1920

Le pont Cessart, côté aval, vers 1920

 

Le pont Cessart, victime de guerre

 

Le pont Cessart, victime de l'abaissement du lit de la Loire
 
Le niveau de l'étiage s'abaisse par suite des forts prélèvements de sable, même en aval ; lors des grandes sécheresses, le niveau des eaux tombe au-dessous des platelages qui supportent les piles ; les têtes des pilotis pourrissent, alors qu'auparavant, elles étaient constamment immergées ; également, les piles sont ébranlées par le passage des gros camions.

Première arche

 

 

 Notre pont Cessart a conservé son élégance originelle, bien qu'il soit pour moitié reconstruit. Seules n'ont pas été refaites les piles 1 et 7 à 11, ainsi que les arches 1 et 8 à 12. A gauche, la première arche, conserve la structure mise en place par Cessart et par Lecreulx. Les blocs de pierre de Champigny présentent un grand module vers le bas et des dimensions plus réduites au sommet. A la clef de voûte, sur la gauche, au niveau des éclairages actuels, on remarquera aussi la gargouille destinée à recracher les eaux pluviales.

 

 

 

 

 

Limniphone

 

 

 

Le limniphone

 Cette petite tour jouxtant la culée septentrionale mesure le niveau du fleuve. Dans les années 1970-1990 elle communiquait les résultats par téléphone. Ce limniphone à la voix monocorde est aujourd'hui muet, du moins pour le grand public.

 

 

 

 

 

RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE