L'ancien portail roman   


Portail du croisillon méridional

1) Une entrée ignorée

Chapiteaux du portail roman Portail trapu reposant sur une multitude de colonnettes, dont certaines monolithes ; chapiteaux décorés de feuilles d'acanthe et, parfois, de palmettes et d'entrelacs ; fort tassement vers le côté gauche ; ce portail est un beau travail de facture pleinement romane.
 Les arcades semblent plaquées en avancée sur le mur et, dans une restauration trop énergique, Joly-Leterme a ajouté des modillons laissés à la libre fantaisie de ses tailleurs de pierre. Plusieurs érudits ne croient pas à l'authenticité de ce portail ; j'ai longtemps supposé qu'il s'agissait d'arcatures récupérées ailleurs. Cependant, Montalembert les décrit en 1831 et Flaubert en 1847...

2) Première hypothèse

 La première explication a été avancée par Gustave d'Espinay : il y voit un vestige de la première église qui aurait été détruite en 1067-1068. J'ai expliqué plus haut que je doutais de l'existence de cette église et, d'ailleurs, ce travail est trop "évolué" pour remonter aux alentours de 1050. Comme une église existait à coup sûr dans le premier quart du siècle suivant, le style de ce portail correspond bien mieux au style de cette époque. Cependant, l'église était-elle à cet emplacement ? Pourquoi n'en conserver que ce fragment ? Dans la disposition des assises de pierre, on remarquerait des distorsions avec le reste du mur ; or, l'ensemble apparaît comme à peu près homogène.

3) Seconde hypothèse

 Ce portail serait la première entrée de la nouvelle église en cours de construction ; en prévision de l'ajout postérieur d'une nef, cette entrée a été placée sur le bas-côté. Ainsi était préservé l'emplacement de la nef, peut-être encore occupé par la première église Saint-Pierre. Cependant, cette nouvelle nef a été construite nettement plus large que prévu ( voir plan ), si bien que l'arcature de gauche a été détruite...
 Il faudrait donc dater ce portail du dernier quart du XIIe siècle, comme le choeur. Compte tenu des aspects anachroniques observés ailleurs ( le cul de four, les baies ), on peut se rallier à cette hypothèse, tout en soulignant l'exceptionnel archaïsme de ce portail.

 

RÉCIT POINT
D'APPEL
INDEX MÉTHODE