1939-1945
LES AUTORITÉS
LES OCCUPANTS
ET LEURS AMIS
LES RÉSISTANTS
LA VILLE
•=début /  fin=• de fonction - •••période attestée••• - ? =incertain - ° naissance -  † décès - av.=avant - ap.=après - v.=vers - s.=seigneur 
SOUS-PRÉFETS
Maires
Militaires
 
Troupes allemandes 
Collaborationnistes
Evénements
Actions militaires
Mouvements clandestins
Autres actions
Les habitants
Destructions
Faits municipaux
1939, 1er sept., proclamation de l'état de siège
3 sept., la France entre en guerre
- à partir du 28 août, Charles CRUVEILHIER, sous-préfet par intérim
- maire : Robert Amy
- 2 sept., le général Bridoux quitte l'Ecole, le colonel Michon lui succède
 
    

1939

2 sept., repli de la Cour des Comptes
4 sept., réquisition des logements vacants
5 et 6 sept., arrivée de trois trains de réfugiés de la région parisienne
 

 
28 déc., Exercice d'alerte

1940

 

 

 

 

 

10 juillet, pleins pouvoirs au maréchal Pétain

20 juillet, retour à Saumur du sous-préfet R. MILLIAT

 

5 oct., révocation du maire R. Amy
.5 au 14 oct.,. Paul Mayaud, maire délégué
14 oct. au 1er mars 41, délégation spéciale présidée par Jules Baudry  


10 mai, offensive allemande à l'Ouest

 

19 juin, la 1ere Division de cavalerie allemande atteint les faubourgs de Saumur


21 juin, entrée des troupes allemandes dans Saumur ; installation de la Kreiskommandantur dans l'hôtel de la Paix

27 juin, achèvement du pont de bateaux

 

16 août, le camp de prisonniers du Chardonnet devient le Frontstalag 181

 

fin 40, les 450 prisonniers de guerre saumurois sont transférés en Allemagne

 

 

 

 

 

19 et 20 juin, combats de Saumur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

déc., réunions privées du P.C.F.

1940

25 janv., la ville héberge 3 031 réfugiés
fin mai, premières cartes d'alimentation
8 juin, 1er bombardement aérien par les Allemands
19 juin, les Français font sauter les ponts
19 et 20 juin, bombardement par l'artillerie allemande


22 juin, pont de bois sur le bras des Sept-Voies

 

4 au 20 oct., recensement des Juifs au nombre de 89 pour l'agglomération saumuroise

 

 

 

13 déc., rétablissement de la ligne Paris-Bordeaux

 1941

1er mars, René Drouart nommé maire

 

janv., la Kommandantur s'installe dans l'hôtel Budan

2 avril, le Frontstalag 181 contient 3 992 indigènes et 238 français
25 avril, l'Arbeitskommando du Frontstalag commence à travailler sur la nationale 152
mai, apparition du Rassemblement National Populaire

 

 

 

déc., apparition du Mouvement Social Révolutionnaire

janv.-fév., évasions massives du Frontstalag
3 mars, amende de 500 000 F frappant la ville de Saumur
mars-avril, vague d'inscriptions antiallemandes
début mai, premier tract gaulliste
18 mai, réunion secrète de l'ancien conseil municipal

30 juillet, arrestation de l'opérateur-radio Bernard Anquetil, dit Lhermite

31 oct., grève des ouvriers travaillant au Pont des Sept-Voies

 1941

 

 

1er avril, la population de la ville est tombée à 14 533 hab.

 

 

 

 

16 oct., inauguration du théâtre restauré
9 nov., le manège Bossut devient le Stadium

 1942

 

 

 

 

 

 

21 oct., le sous-préfet André TRÉMEAUD succède à Robert Milliat, nommé préfet de la Nièvre

 11 janv., ouverture du bureau d'engagement dans la L.V.F.
26 janv., fermeture du Frontstalag
fin janv., Standortkommandantur au 8 rue Gambetta

 

 

 

août, ouverture de l'office du travail en Allemagne

oct., création du Comité Ouvrier de Secours Immédiat

18 nov., premier convoi de travailleurs partant pour l'Allemagne dans le cadre de la Relève

fin 42, 134 Saumurois travaillent pour l'Organisation Todt

 

 

 

 

 

 

14 juillet, grenade lancée dans la permanence du M.S.R.

 

 

 

 

27 nov., Pierre Huet fusillé
29 nov., arrestation des maquisards de la Bouchardière

16 déc., démantèlement de l'O.S. de Saumur

 1942

 

fin fév., pont Napoléon réparé

31 mai, célébration solennelle de la Fête des Mères
7 juin, les Juifs doivent porter l'étoile jaune
15-16 juillet, rafle massive des Juifs
26 juillet, deux bombes lâchées sur la rive droite de la Loire
10 sept., annonce de la découverte d'un important abattage clandestin à Rocheville
sept., projet de reconstruction d'André Leconte
début oct., nouvelles arrestations de Juifs

LES AUTORITÉS
LES OCCUPANTS
ET LEURS AMIS
LES RÉSISTANTS
LA VILLE

1943

 

9 sept., le capitaine Clochard est nommé maire

sept., le Cadre Noir est transféré à Fontainebleau sous le titre d'Ecole Nationale d'Equitation

 

janv., activité de la section locale du Parti Populaire Français

 

 

 

 

 

déc., renforcement des effectifs allemands

 

fév., première réunion du groupe de Résistance

fin juillet, parachutage d'armes à Brossay

17-18 sept., arrestation des chefs du groupe de Résistance
8-9 oct., nouvelles vagues d'arrestations

 1943

 

21-23 avril, passage de N.-D. de Boulogne

1944

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1er sept., N. Clochard transmet la mairie à Robert Amy, qui est installé le 23 sept.
Colonel Guibourg de Luzinais, commandant d'armes
7 sept., formation du Comité de Libération de l'Arrondissement

 

13 déc., installation du sous-préfet Pierre CAPIFALI

janv., chantiers de mise en défense de la ville

début juin, la division Götz von Berlichingen part pour le front de Normandie

 

 

vers le 10 août, le major Eckert prend le commandement des dernières troupes allemandes

 

 



 

30 août, l'arrière-garde allemande abandonne Saumur

 

 

 

 

 

Début août, vague d'arrestations
7 août, sabotage de la voie ferrée à Saint-Martin-de-la-Place
7 août, le sous-préfet transporte Michel Debré à Angers
Milieu août, attaques des FFI contre les Allemands de la Croix Verte et constitution de maquis autour de Saumur

 



30 août, entrée des FFI dans Saumur

 1944

23 mai, coupure définitive du gaz de ville
1 et 2 juin, bombardements massifs
9 juillet, coupure complète du pont de fer
29 juillet, bombardement du garage Méhel
5 août , fin des travaux de reconstruction du pont Cessart
11 août, destruction par les Allemands du pont des Sept-Voies, de la 2ème pile du pont Cessart et du pont de fer
12 août, destruction de la 7ème arche du pont Cessart

à partir du 14 août, évacuation des rives méridionales de la Loire
19 août, arrestation des otages de la Croix Verte
27 août, destruction du pont de St Florent
29 août, anéantissement du pont Fouchard
1er sept., fête officielle de la Libération
9 sept. la ville compte 604 familles de sinistrés

 

21 déc., le Conseil municipal adopte le plan de reconstruction d'André Leconte

1945 Colonel Préclaire, commandant du Centre d'Instruction de l'Arme Blindée

 

 

8 mai 1945, capitulation du Reich 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avril-mai, retour progressif des déportés, prisonniers et travailleurs forcés

 1945

9 mars, découverte au Breil des corps des otages

avril, les ponts routiers détruits sont tous remplacés par des passerelles

29 avril et 13 mai, élections municipales
18 mai, Emmanuel Clairefond élu maire

LES AUTORITÉS
LES OCCUPANTS
ET LEURS AMIS
LES RÉSISTANTS
LA VILLE