La bataille de Saumur, sources et bibliographie

 

 1) Un exercice de méthodologie

 Raconter la bataille de Saumur, les journées qui la précèdent et l'occupation de la ville par les Vendéens constitue un excellent exercice de méthodologie historique. Les sources sont abondantes, voire surabondantes, car rapports et récits se contredisent souvent. Il convient de les confronter, en examinant la date du document et la fiabilité de son auteur. Si intéressants soient-ils, les mémorialistes doivent faire l'objet d'une critique serrée.

 Dans la pratique, comment écrit-on l'histoire ? Rarement à partir d'un examen méthodique de la documentation, mais, trop souvent, en compilant et en embellissant des rédactions de seconde et de troisième main. On aboutit à des récits de la bataille de Saumur, qui ont peu de ressemblances entre eux et dont il serait vain de dresser ici la liste.

 D'une façon plus générale, avec les années, le grossissement épique s'accentue ; les narrateurs des deux camps tombent d'accord pour donner plus d'ampleur et de durée aux combats, pour ajouter des actions héroïques et pour alourdir le bilan des pertes humaines. L'examen des témoignages immédiats incite plutôt à réduire la dimension de la bataille.

 La liste ci-dessous constitue une sélection ( j'ai consulté un bon nombre d'autres documents ). Elle ne cherche pas à être exhaustive, mais elle constitue le bagage minimum pour qui veut écrire sérieusement sur cette question.

 2) Les rapports

 + Rédigés au jour le jour, les rapports administratifs et les lettres constituent la meilleure source, à condition de filtrer leur souci de justification.
- « Correspondance administrative relative à la guerre de la Vendée » ( lettres quasi quotidiennes des quatre commissaires nationaux ) Revue rétrospective ou Bibliothèque historique, 31 juillet 1836, p. 251-366 et p. 395-432, 31 octobre 1836, p. 81-112, B.N.F., G 15 579 et G 15 580 ( autres livraisons pour les périodes suivantes ). Extraits publiés par Pierre Gourdin, S.L.S.A.S.,, 1984, p. 10-20.
- Correspondances du district de Saumur, A.D.M.L., 1 L 206 bis et 7 L 148.
- Lettre d'Aubert à Demarie, A.D.M.L., 1 L 875 (5) ( Archives des Saumurois, n° 152 ).
- Rapport du général Menou, S.L.S.A.S., 1990, p. 58-61.
- Rapports sur la bataille de Saumur, A.H., 1928, p. 93-101 et 1937, p. 89-96.
- Diverses correspondances officielles, S.L.S.A.S., 1994, p. 20-34.
- Lettre du citoyen Cailleau, maire de Saumur, aux administrateurs de Maine-et-Loire, 14 juin 1793, impr. à Angers, B.M.A., H 1560, n° 4 ( Archives des Saumurois, n° 150 ).
- Séance de la Convention du 13 juin 1793, débat sur le rapport de Richard, Ruelle et Tallien, Archives Parlementaires, 1 ère série, t. 66, p. 487.
 - Mémoire des Corps administratifs de Saumur fait le 25 août 1793, S.L.S.A.S., sept. 1910, p. 42-56.

+ Les Blancs ne sont pas très paperassiers. Ils nous donnent surtout :
- Correspondance des Généraux de l'armée Catholique et Royale, du 10 juin 1793, impr. à Châtillon-sur-Sèvre, Nantes, coll. Dugast-Matifeux, fac-simile dans J. Sigot, p. 71.
- Ordres et billets interceptés des chefs vendéens, avec des rapports républicains, A.D.M.L., 1 L 1267 et 1 L 1267 bis.

+ Ch. L. Chassin, La Vendée patriote, 4 vol., P., 1893-1895, édite avec soin une masse de documents.

 3) Les récits postérieurs de témoins

+ Chez les Blancs
- Renée BORDEREAU, Mémoires, 1814, p. 12.
- Pierre DEVAUD ( éd. L. Augereau ), 1882, p. 44-45, précieuse chronique, mais chiffres aberrants ( Archives des Saumurois, n° 150, B ).
- Jacques POIRIER, éd. Alain Gérard et Thierry Heckmann, Les oubliés de la Guerre de Vendée, 1993, p. 223-224.
- Michel-Henri GIBERT, Précis historique..., éd. H. Baguenier-Desormeaux; R.A., 1894(1), p. 78-101, administrateur du district de Saumur, qui se découvre porté sur une liste de suspects dressée par le Comité de Sûreté Générale. Suit les Vendéens, devient secrétaire de Stofflet. Précieux, mais bref.
- Bertrand POIRIER de BEAUVAIS, Mémoires inédits ( éd. Comtesse de la Bouëre, 1893, p. 53-57), agent secret des Princes émigrés, rejoint les Vendéens à Saumur, une heure avant sa chute. Utilise un alphabet crypté très complexe, dans lequel le n° 64 correspond à Saumur.
- Henri FORESTIER ( commandant en second de la cavalerie vendéenne ) et comtesse d'OYENHAUSSEN, Campagne de 1793, Londres, 1805 ( A.D.M.L., n° 174 ).

+ Chez les Bleus
- P.-R. CHOUDIEU, Mémoires et notes sur la Vendée, ( éd. V. Barrucand, 1897, p. 378-402 ), rédigé trente-cinq ans plus tard et souvent polémique.

 Tout historien digne de ce nom doit travailler à partir de ces rapports et de ces premiers récits.

 4) Les mémoires sur la période

 Les mémorialistes suivants ne sont pas présents à la bataille de Saumur. Ils reprennent, souvent tardivement, des récits de participants. En général, le résultat est désastreux. Mais il faut bien parler de :
Mémoires de Madame la Marquise de La Rochejaquelein. Veuve de Lescure, elle a fréquenté le cercle des chefs vendéens.
 Tenir compte du fait qu'il existe de fortes variantes entre les éditions,
- une édition réécrite par Prosper de Barante, P., Michaud, 1815. Sur Saumur, p. 150-156.
- une édition par son petit-fils d'après le manuscrit autographe, Bourloton, 1889.
- une édition par A. Sarazin, Mercure de France, 1982. Une lacune sur Saumur, une demie page du texte ayant été arrachée.
- une autre version, le manuscrit Chauvelin, rédigé par Madame de Donnissan, mère de la marquise.
 Si ces mémoires célèbres sont utiles pour leurs analyses politiques, Madame de la Rochejaquelein n'est pas venue à Saumur en 1793. Elle raconte la bataille une bonne dizaine d'années plus tard en utilisant le récit d'Alphonse de Beauchamp, en déformant les noms et en présentant les lieux d'une manière aberrante.

 5) Les premiers historiens

- P.V.J. BERTHRE de BOURNISEAUX, Précis historique de la Guerre civile de la Vendée..., P., an X, 1802, B.M.A., H 1576. Sur Saumur, p. 86-87, récit échevelé.
- Alphonse [de] BEAUCHAMP, Histoire de la Guerre de la Vendée et des Chouans, P., 1806, 3 vol.. Sur Saumur, t. 1, p. 189-196. Effort de documentation. Sert de base aux mémorialistes.
- Joseph DUPONT, Relation de la bataille de Saumur livrée le 9 juin 1793, Service Historique de l'Armée de Terre ( SHD ), manuscrit MR 488, étude d'Etat-Major soutenue en 1830 par un professeur de l'Ecole de Cavalerie. Tactique théorique, observations sur le terrain, recueil de témoignages oraux.
- Jean-François BODIN, Recherches historiques sur la ville de Saumur..., éd. de 1845, p. 498-507. Bodin s'est installé à Saumur en 1794 et a mené une sérieuse enquête sur place. Son récit constitue un document important.
- [ Jean-Julien SAVARY ], Guerres des Vendéens et des Chouans contre la République Française..., P., t. 1, 1824, p. 255-266. Etait présent à la bataille. A surtout compilé de nombreux rapports.
- François GRILLE, La Vendée en 1793, 3 vol., P., 1851-1852, B.M.A., H 1581, témoin oculaire, mais style romantique, documents arrangés.
- Abbé DENIAU, Histoire de la Guerre de la Vendée, 6 vol., t. 2, 1878, prise de Saumur, p. 167-190. Le modèle de la reconstitution cléricale des événements, présentant des paysans combattant pour leur foi, encadrés par de bons prêtres. Utilise quelques témoignages oraux, mais documentation très insuffisante et utilisée sans le moindre esprit critique. Réédition partiellement corrigée par dom Chamard et le chanoine Uzureau.

6) Les historiens militaires

 Les rapports et les dossiers du dépôt de la Guerre ont été mis en oeuvre par des historiens spécialisés.

- Hippolyte MAZE, Le général F.-S. Marceau..., 1889, surtout p. 15-16.
- Arthur CHUQUET, La Légion germanique ( 1792-1793 ), 1904.
- Victor BARRUCAND, La vie véritable du citoyen Jean Rossignol, Plon, 1896.
- Lieutenant-Colonel Henri de MALLERAY, Les cinq Vendées, 1924.
- Georges SIX, Dictionnaire biographique des Généraux et Amiraux français de la Révolution et de l'Empire ( 1792-1814 ),, 2 vol., 1934.
- Général HERLAUT, Le général rouge, Ronsin ( 1751-1794 ), Clavreuil, 1956.

7) Quelques travaux du XXe siècle

- Capitaine ROLLE, « Attaque de Saumur par les Vendéens le 9 juin 1793 », S.L.S.A.S., janv. 1912, p. 9-29 et avril 1912, p. 26-38. Précis. D'utiles observations sur le terrain.
- Maurice HURTAUT, Saumur, plaque tournante de l'insurrection vendéenne, dactylographié, 1968-1969, A.D.M.L., n° 5818.
- Simone LOIDREAU, « Saumur, 9 juin 1793 : la grande occasion manquée », Revue du Souvenir vendéen, n° 169, p. 27-41 et n° 170, p. 19-30. De seconde main.

 Considérer comme sans aucune valeur les compilations qui brodent à partir de précédentes compilations, qui, elles-mêmes, recopiaient des mémorialistes aventureux.

 

ACCUEIL RÉCIT LIEUX INDEX