Constructions de Joly-Leterme à Saumur

Les constructions de Joly-Leterme à Saumur

 Ce plan, orienté vers le sud, reprend une maquette de Jean-Yves Baraton. Les 17 constructions citées sont loin de constituer une liste exhaustive. Il faut y ajouter les monuments restaurés, la chapelle Saint-Jean, l'église Saint-Pierre et Notre-Dame de Nantilly. L'architecte a, en outre, édifié des maisons particulières, comme l'hôtel Abraham, commandé par un entrepreneur, qui fabriquait des sangles et des licols, ainsi que des articles de dévotion. Il existe d'autres maisons qu'on peut identifier à partir de leurs éléments décoratifs.

 Des traces de deux projets nous sont parvenus. Ils se situent aux deux extrémités de la carrière locale de Joly-Leterme.D'après Archives d'Anjou, n° 8
 En 1837, alors qu'ils est agent voyer aux Ponts et Chaussées, il propose les plans d'un musée-bibliothèque ; au rez-de-chaussée, la bibliothèque, allongée et étroite, serait prolongée par une salle consacrée aux médailles et aux estampes ; au premier étage, une grande salle recevrait le musée. La façade donnant sur l'actuelle rue Montesquieu présente une solennité toute classique. Un vestibule, orné par une statue de muse, s'ouvre sur trois arcatures décorées de chapiteaux doriques. Une frise de postes empruntée au pont Cessart court sur l'épais bandeau entre les deux étages.
 Ce petit bâtiment serait construit sur un minuscule terrain triangulaire situé entre l'ancienne muraille et le nouveau palais de Justice ; les fenêtres, donnant sur de hauts murs, auraient apporté une lumière parcimonieuse. Ce projet a été abandonné (d'après Etienne Vacquet, « L'improbable musée de Saumur », Archives d'Anjou, n° 8, 2004, p. 212-213 ).

 

 

 Louvet et Joly-Leterme projettent de construire une halle afin de remplacer le marché couvert, situé précédemment sous la salle de spectacle. Cette halle, reprenant le style de la fin du Moyen Age, comme la nouvelle Mairie, serait implantée entre le nouvel hôtel de Ville et l'actuelle rue Corneille. Louvet et Joly-Leterme démissionnent avant de mener à bien leur projet.