Carte de la Sénéchaussée de Saumur dans l'Atlas historique français 

 La sénéchaussée de Saumur est peu étendue au nord de la Loire, car la minuscule sénéchaussée de Beaufort englobe Longué et Saint-Clément des Levées.
 Vers l'ouest, elle pousse une pointe jusqu'à Blaison, qui a été disputé ; cependant, la sénéchaussée de Brissac comprend le Vihiersois.
 A l'est et au sud, la sénéchaussée de Saumur déborde largement au-delà du diocèse d'Angers, mais dans la confusion. Elle pousse, à l'est, jusqu'à Seuilly. Au sud du Puy Notre-Dame, les marches séparantes d'Anjou-Poitou comprennent 16 paroisses ; le droit saumurois y prédomine, mais les Poitevins peuvent y intervenir.
 Saumur contrôle en théorie la vaste enclave correspondant au pays de Mirebeau et de Richelieu, mais des juridictions locales y tiennent une place importante.

SOURCES
- Atlas historique français, Anjou, 1973, carte XVI, 4 et notice de François Lebrun, p. 77-78.
- AD.M.L. 1 J 643, délimitation des ressorts des tribunaux d'Angers et de Saumur au XVIIe siècle.