NOM ACTUEL : r. des Basses-Perrières
 

 QUARTIER : Nantilly
   

Voie très ancienne qui appartient à l'axe de traversée de la ville dans le sens Nord-Sud. Première dénomination : en 1204, " Isac de Petraria de Salmuro " ( Archives du Vatican, recensement des juifs, cité par Léopold Delisle ). En bas-latin, une "petraria", une perrière, est une carrière de pierre. ; ces carrières, très développées en sous-sols, ont fourni le tuffeau de tous les monuments anciens du quartier.
  Cette première désignation correspond à l'ensemble du quartier, plutôt qu'à une rue particulière.

Individualisation : " in Bassa Petraria - dans la Basse Perrière ", 1273, ( A.D.M.L., H suppl., B 82, fol. 12 ) distingue cette voie de la rue des Hautes Perrières, qui est devenue la rue Duruy, les perrières étant souterraines et s'ouvrant au carefour avec l'avenue Courtillier.
 Première apparition en français en 1452, " le pavé de la Basse Perrière ".

Aucune modification depuis. Cependant, en 1622, une mystérieuse "rue des Roches", située dans ce quartier, pourrait correspondre à une autre désignation de cette voie ( Médiathèque de Nantes, coll. Dugast-Matifeux, n° 86 ).

 
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE