NOM ACTUEL : r. des Basses-Perrières
 

 QUARTIER : Nantilly
   

Voie très ancienne qui appartient à l'axe de traversée de la ville dans le sens Nord-Sud, depuis Nantilly jusqu'à la Grande-Rue. Première dénomination : en 1204, " Isac de Petraria de Salmuro " ( Archives du Vatican, recensement des juifs, cité par Léopold Delisle ). En bas-latin, une "petraria", une perrière, est une carrière de pierre ; ces carrières, très développées en sous-sol, ont fourni le tuffeau de la plupart des monuments anciens de la ville.
  Cette première désignation correspond à l'ensemble du quartier, plutôt qu'à une rue particulière.

Individualisation : " in Bassa Petraria - dans la Basse Perrière ", 1273, ( A.D.M.L., H suppl., B 82, fol. 12 ) distingue cette voie de la rue des Hautes Perrières, qui est devenue la rue Duruy. Ces perrières sont souterraines ; elles s'ouvrent, soit au niveau de la rue, soit, à un étage supérieur, au niveau de l'actuelle rue Pascal.
 Première apparition en français en 1452, " le pavé de la Basse Perrière ".

Aucune modification depuis. Cependant, en 1622, une mystérieuse "rue des Roches", située dans ce quartier, pourrait correspondre à une autre désignation de cette voie ( Médiathèque de Nantes, coll. Dugast-Matifeux, n° 86 ).

 
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE