NOM : r. des CARABINIERS DE MONSIEUR
 

 QUARTIER : Bilange - Saint-Nicolas
   

Premières dénominations : XVIIe-XVIIIe siècle :
1794-1818 : 1818-1905 :
 vers 1839 : projet de percée reliant la rue Saint-Nicolas au quai
 
Première dénomination en 1977 : percée Chanzy. 

 La nouvelle rue est réalisée et surélevée sous le nom de " percée Chanzy ". Elle est ouverte à la circulation en 1979. Voir les destructions de maisons dans la rue Saint-Nicolas en juin 1979. Du côté de la place Kléber, les rues de la Petite-Bilange et du Pavillon présentent encore des façades en continuité. Plusieurs immeubles importants devront également être supprimés. Ils sont rayés sur cette photo d'A. Leconte :

Maisons à détruire pour ouvrir la percée Chanzy

 Les destructions sont donc assez importantes ; c'est la raison pour laquelle on avait tant reculé les travaux. Il a fallu aussi déplacer un jeu de boules.
 En 1985, la percée reçoit son nom actuel en souvenir des deux brigades de carabiniers qui sont à l'origine de l'Ecole de cavalerie. En réalité, elles appartiennent alors au régiment des " Carabiniers de Provence ", car le comte de Provence ( futur Louis XVIII ) en a reçu le commandement en 1758. Quand, en 1774, son frère aîné devient roi, le comte prend le titre de " Monsieur " et son régiment change de nom ( voir dossier sur les carabiniers ).

N° actuel

CURIOSITÉS

 A l'entrée de la rue à partir du quai, sur la droite, quelques pans de murs de la principale raffinerie de sucre du XVIIIe siècle.

6 - En arrière de la résidence Saint-Nicolas, une curieuse lanterne des Morts, un monument historique méconnu et menacé. Voir étude spéciale.
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE