NOM ACTUEL : r. Célestin Port
 

 QUARTIER : Alsace Pont-Fouchard
   

Première dénomination : La rue est ouverte vers 1854, afin de relier la percée centrale au Champ de Foire ( la place Verdun ). Son appellation demeure longtemps indécise, car l'actuelle rue du Docteur-Bouchard porte déjà le nom de " rue du Champ de Foire ". C'est seulement en 1894 que cette appellation, devenue vacante, est transférée sur cette rue. En 1918, le Champ de Foire devient la place Verdun. Le 4 août 1922, la rue est dédiée à Célestin Port.

Dessin anonyme publié dans la réédition de 1974 Célestin Port ( 1828-1901 ), né au coeur de Paris dans une famille modeste ( son père tient un magasin de parapluies ), est un parfait produit de la méritocratie scolaire. Il fait l'Ecole des Chartes et, en 1854, il devient archiviste du département de Maine-et-Loire. Aiguillonné par son maître Jules Quicherat, il consacre désormais 47 ans de son existence à l'histoire de l'Anjou, sur laquelle il publie des travaux d'une importance exceptionnelle. Son oeuvre maîtresse - et si souvent plagiée - est son " Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire " publié en trois volumes de 1874 à 1878.
 Il opère en même temps un énorme travail de classement des archives départementales ; plus on marche sur ses traces, plus on admire son amour du travail soigné, son choix de citations judicieuses et son esprit incisif. Célestin Port publie de nombreux articles et ouvrages savants. Deux d'entre eux, " la Vendée angevine " (1888) et " la Légende de Cathelineau " (1893) suscitent de vives controverses. L'archiviste rédige effectivement sur un ton polémique, mais sa documentation est sûre et bien supérieure à celle de ses contradicteurs.
 Célestin Port ne fait pas mystère de ses convictions républicaines militantes, mais il se tient à l'écart des querelles des partis. Il s'intéresse aussi au théâtre et à la poésie latine. Il se montre moderne en commençant à rassembler une précieuse collection de gravures et de photographies.

     [ Elisabeth VERRY, « Célestin Port, un homme de convictions, 1828-1901 »,
A.B.P.O., 1992, p. 493-504 ]

 
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE