NOM ACTUEL : r. Chanzy
 

 QUARTIER : Bilange Saint-Nicolas
   

1818 : rue des Potiers

1883 : rue Chanzy, lors du décès du général commandant la IIe armée de la Loire en 1870-71.  

 Longtemps simple et étroit chemin semi-campagnard, cette voie a connu plusieurs dénominations spontanées qui se font concurrence :
- Probablement en raison de son activité dominante : "rue de la Potterye" en 1571 et 1574 (A.D.M.L., H 2 939 et 2 908), "rue des Poteries" (1686) et "rue des Potiers", qui devient officiel.
- "Grande rue des Boucheries" (1790) ou "rue des Bouchers" (1857) renvoie à la tuerie générale qui était implantée sur son flanc ouest depuis le Moyen Age et dont l'actuelle impasse Chanzy constituait l'entrée. Ce grand abattoit collectif était aussi dénommé " la tuée ", " le charnier " ou " la grande boucherie des Bilanges " dans des actes de 1567-1596 ( A.D.M.L., H 2 941 ).
-  Autre dénomination : la "rue des Petites-Ecuries", car elle communique avec l'écurie de Cent Chevaux, implantée auprès de la carrière devenue aujourd'hui le hangar Bossut.
 Selon une source peu sûre, on aurait décidé sous la Restauration de la renommer " rue de Clermont-Tonnerre ", du nom du ministre de la Guerre qui a réinstallé l'Ecole de cavalerie à Saumur.

N° actuel

CURIOSITÉS

8 - Vaste hôtel particulier de la famille Latrau, au style austère et monumental ( milieu du XIXe siècle ). Voir rue Beaurepaire.

11 - Au premier étage, appartement occupé par le lieutenant d'artillerie Ferdinand Foch en stage à l'Ecole de cavalerie du 2 octobre 1875 à l'été 1876.
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE