NOM ACTUEL : r. de la FIDÉLITÉ
 

 QUARTIER : Bilange - Saint-Nicolas
   

Premières dénominations : XVIIe-XVIIIe siècle : 
 Rue du Port-Chevalier ( un nom de famille et un minuscule embarcadère sur l'ancien quai )

1794-1818 :
- rue du Port-Chevalier, pour le tronçon proche de la Loire ;
- rue de la Fidélité pour un chemin tortueux traversant le jardin de l'ancien collège et aboutissant dans l'actuelle rue Daillé.

1818-1905 :
 le 2 mars 1838, le Conseil municipal décide l'achat de la maison Petor, qui avait été incendiée et qui sera détruite. Dans les années suivantes, est réalisé le percement de deux nouveaux tronçons, dans le prolongement approximatif de la rue du Port-Chevalier. Le nouvel ensemble est baptisé "rue de la Fidélité" en 1848, en référence à l'ancien couvent de ce nom, dont l'entrée s'ouvrait sur la ruette Maugin, qui est déjà citée sous le nom de "cul-de-sac de la Fidélité" en 1781. L'appellation avait donc survécu à la fermeture du couvent en 1748.
Histoire du couvent de la Fidélité.
  

Cadastre - Fidélité

 

 

 

 Cet extrait du cadastre de 1812 permet de mesurer l'ampleur de la grande percée réalisée dans le second quart du XIXe siècle, à partir de la rue du Port-Chevalier,
élargie et légèrement réorientée,

 

 

puis rejoignant l'impasse de la Poulaillerie ( rebaptisée Poulanterie par suite d'une erreur de lecture ), sur les arrières de l'hôtel Blancler,

 

 

 

débouchant dans la rue Saint-Nicolas, un peu à droite de l'ancien hôtel de la Monnaie, qui forme un îlot formé de parcelles minuscules,

 

longeant ensuite l'ancien couvent de la Fidélité, sa chapelle, ses jardins et son cimetière, occupant l'essentiel du quadrilatère, avec une entrée dans une ruette s'ouvrant dans la boucle de l'ancienne rue de la Fidélité, qui est devenue aux deux tiers la rue Daillé.


En espérant que cette longue phrase a un peu clarifié une topographie complexe. 
La percée de la Fidélité avait engendré de nombreuses démolitions ; le projet de prolonger la rue jusqu'à la rue d'Alsace, à travers les terrains de la Maremaillette, apparaît souvent dans les plans d'alignement. Mais personne n'a osé le réaliser.

 

 

N° actuel

CURIOSITÉS


6-8 - Maisons fin 18e-début 19e, suivant les alignements différents de l'ancienne rue du Port-Chevalier et de la nouvelle rue de la Fidélité.

Après le carrefour avec la rue de la Petite-Bilange, à gauche - Emplacement de l'entrepôt du magasin Petor, qui est ravagé par un violent incendie en décembre 1821. Six personnes, pompiers et militaires, périssent par suite de l'écroulement d'un mur. Selon certains auteurs, ce grave accident entraîne la découverte du complot libéral fomenté par le lieutenant Delon.
11 - Ancien logis à tour d'escalier circulaire, tenu par certains pour être l'ancien Hôtel de la Monnaie, que je place plutôt dans la rue Saint-Nicolas, d'après un acte notarial.
 
 
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE