NOM ACTUEL : r. Fricotelle
 

 QUARTIER : Violettes Hauts Quartiers
   

Premières dénominations : chemin de Chaintres Départ du chemin : rue Fricotelle, au lendemain de la dernière guerre.

  Henri Fricotelle est un industriel qui a fait fortune en fabriquant un papier à cigarettes de luxe, vendu surtout en Amérique. Le 10 mai 1913, il achète le château de Marson à Jacques Baillou de la Brosse. Il y fait construire le nouveau portail décoré de pampres. Surtout, il aménage dans le parc une intéressante piscine de style arts-déco, selon des plans de Jean-Maurice Prévôt et avec des mosaïques de l'entreprise Odorico ( revue 303, n° 68 ).
 Madame Fricotelle engage d'importantes dépenses en faveur de la santé publique ; elle offre un nouveau pavillon à l'hôpital de la rue Seigneur. Surtout, elle rachète la Maison du Roi, la fait restaurer et en fait don à la Croix-Rouge française. C'est en son honneur qu'a été renommé le bas du chemin de Chaintres.

N° actuel

CURIOSITÉS

Ecole maternelle des Violettes
Ecole maternelle publique des Violettes - Cette école surprend par ses lignes cubistes et par ses couleurs vives. Les murs, en effet, reprennent les techniques britanniques, puisqu'ils sont formés de deux cloisons de briques espacées de 30 centimètres. Une ossature de béton quadrille l'édifice et soutient les terrasses.
 Construite dans les années 1936-1938 par l'architecte Jean Hénin, afin d'équiper le nouveau quartier d'Habitations à Bon Marché, cette école à quatre classes représentait la pointe du progrès : elle comportait un "solarium", des vestiaires et des salles de repos pour les enfants, un cabinet médical et un circuit général d'eau chaude.

[ Article de René Clozier dans La Construction moderne, 21 mai 1939, p. 334-338 ]

 
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE