NOM ACTUEL :
Grange Bourreau
Grange Couronne
Grange Niot
Grange Renaud

 QUARTIER : Saint-Lambert-des-Levées
   

 Quatre lieux-dits peu distants les uns des autres sont formés du mot " Grange " suivi par un nom de famille.
 Peut-il s'agir d'une grange seigneuriale ou d'une grange dîmeresse, à laquelle les manants venaient remettre leurs redevances, le plus souvent acquittées en nature ? A l'exemple de la Grange-de-Trêves ou de la Grange-de-Cunaud, situées à Saint-Clément-des-Levées ? Dans ces deux cas, nous trouvons un unique bâtiment de vastes proportions, présentant les apparences d'une nef d'église.
 Ce n'est pas le cas à Saint-Lambert, où les métairies sont formées de plusieurs corps de logis aux proportions modestes. Je crois qu'il faut renoncer à une référence seigneuriale.
 Plus simplement, en latin médiéval, « granica » désigne un lieu où l'on conserve le grain, mais son sens s'est élargi jusqu'à désigner l'ensemble d'une ferme. Dans les trois premiers cas, il semble qu'on se réfère à un propriétaire de la métairie, une grande famille de Saumur. Les Bourreau ont joué un rôle de premier plan aux XIe-XIIe siècles. Les Couronne sont également influents et pourraient être à l'origine de la rue Courcouronne. Les Nyotte, de confession réformée, tiennent aux XVIe-XVIIe siècles d'importants offices de finances. Dans le quatrième cas, il s'agirait plus probablement d'une famille de tenanciers, d'après C. Port, qui cite en 1517 « la Grange feu Regnault Besnard »

 

 

RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE