NOM ACTUEL : r. Hoche
 

 QUARTIER : Nantilly
   

Premières dénominations :
rue Saint-Lazare
rue du Pont Saint-Lazare (1518)
rue Saint-Ladre (1575),
car cette voie ancienne, sans doute gallo-romaine, longe un lazaret, situé sur une boire du Thouet. Desservi par une chapelle, ce petit établissement accueille les lépreux et les errants. Il est fermé par un arrêt royal du 6 juillet 1696 et ses revenus sont attribués à l'Hôtel-Dieu. La chapelle était depuis longtemps fermée ; dès 1452, elle est installée dans l'église de Nantilly.
XVIIe-XVIIIe siècle : 
Rehaussée à plusieurs reprises, cette voie à peu près rectiligne, retient les hautes eaux du Thouet, et les plans de XVIIIe siècle l'appellent la " levée des Ponts-Fouchards ", car, en partant de
l'arche du Mouton, elle rejoint les trois ensembles d'arches qui forment ce pont.

1794 - rue de l'Unité
1818 : rue du Pont-Saint-Lazare

1857 : Ancienne Levée
1905 : rue Hoche
Lazare Hoche, brillant général mort de maladie à 29 ans, est populaire dans l'Ouest pour avoir mis un terme aux révoltes vendéennes, par un mélange de tolérance ( pacification de la Jaunaye ) et de fermeté ( exécution de Charette ).
 

 La rue est longtemps rurale, les maisons y apparaissent à la fin du XIXe siècle.


RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE