NOM ACTUEL : quai du Marronnier
 

 QUARTIER : Offard - Millocheau
   

Premières dénominations :
- rue de la Prairie d'Ouffard (1729)
XIXe siècle : quai du Marronnier, appellation spontanée, en raison du grand arbre qui faisait le pendant avec " l'arbre de la Liberté ". Voir photo des deux arbres.
 Cette dénomination récente n'est pas encore officialisée sur le plan de Bouchard en 1897.

  Cet agréable quai est progressivement relevé, élargi et rallongé. Trois étapes apparaissent dans son aménagement :Jehan Marchant, Le pont Cessart, 1850

- Le quartier du port
 Le petit port à double rampe constitue un intéressant vestige des aménagements du XVIIIe siècle. Le lithographe Jehan Marchant le représente dans son état ancien en 1850. La cale est alors plus large et le quai rétréci.
 Les services de la Navigation réaménagent l'ensemble en 1880. Voir l'étude sur les quais.

 La dénomination est récente, mais ce petit port semble voué aux arbres, car sa première appellation est très vraisemblablement, en 1378, le « port des prez d'Uffart appellé le port du Saulle » ( A.D.M.L., H 3 191 ). Ce port du Saule réapparaît dans les parages en 1430.
 Sur le plan de Prieur-Duperray, il devient " le port du Prince ". J'ai longtemps cru que cette appellation venait de la seigneurie des ducs de Rohan, princes de Guéméné ; en réalité, ce domaine se situait sur l'autre côté de l'île et sur l'îlot des Trois Maisons. L'explication est plus simple : l'auberge du Prince, agrémentée par un jeu de boules, se situait sur le quai ( A.D.M.L., H 3 197, 1714 ). Le premier groupe de maisons, au départ du quai, remonte aux XVIIe et XVIIIe siècles et est constamment très actif. Une seconde hôtellerie y est attestée, la Boule d'Or, appartenant à Pierre Cahouet.

Le quai du Marronnier vers 1899, photographe inconnu

- Les maisons des années 1900

 

 La villa Saint-Georges en débute la série. Voici son entrée sur une photographie des environs de 1899.

 

 

 

10 quai du Marronnier

 

 

Au n° 10, la villa Beau Rivage, en modern style, a été construite par l'entrepreneur Clément Fournier dans les années 1904-1907. La photo est prise depuis la Loire.

 

 

 

 

 

 

Quai du Marronnier, partie centrale

 

 

 La suite des maisons remonte également aux années 1900. Dans l'une d'elles, des mâts de gabares, récupérés sur le quai Mayaud, servent de poutres.

- Les prolongements du XXe siècle

Dont la villa " Pax ", au n° 21.

 

RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE