NOM ACTUEL : rue de la Paleine
 

 QUARTIER : Saint-Hilaire-Saint-Florent
   

 Un lieudit ancien qui apparaît dans le récit d'une bagarre survenue « sur la palaine de l'abbaye » de Saint-Florent ( A.D.M.L., H 3 012, 1698 ). Il s'agit d'un mot angevin qui désigne « un terrain vide et banal », selon Verrier et Onillon, et donc, en l'occurrence un espace vague en avant de l'entrée du monastère. Ce terme apparaît souvent en Anjou, notamment dans le Saumurois, parfois sous sa variante " la Plaine " ou " les Plaines ".

 En angevin toujours, la paleine désignait une plante fibreuse, plus classiquement appelée la guinche ou la molinie bleue. Elle était souvent employée pour le rembourrage des paillasses. Cependant, au singulier et près de l'entrée de l'abbaye, ce toponyme correspond mieux à la première explication. La " paleine " est le premier nom de l'actuelle place Jeanne d'Arc, dans sa partie haute.

 

RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE