NOM ACTUEL : rue de la Porte-Neuve
 

QUARTIER : Portail-Louis Arche-Dorée

 La Porte Neuve

 La Porte Neuve, qui était implantée au débouché de la rue du Puits-Tribouillet dans l'actuelle rue Dacier, n'était pas une authentique porte fortifiée ; les plans anciens la représentent sans tours de flanquement, comme un simple portail. Mais elle était surveillée d'un côté par les avancées de la Maison du Roi, et de l'autre par la tour de la Porte-Neuve, toujours visible, appelée aussi la tour de la Paix ( en raison de l'hôtel voisin ). Duplessis-Mornay la fait murer, afin de renforcer la sécurité de la ville ancienne. Elle est rouverte en 1663,dans le but de faciliter la circulation, alors très difficile dans le centre. En 1777, ses vantaux sont démontés ( A.M.S., BB11 ). En 1780, elle est complètement détruite ( A.M.S., DD 19 ). Enfin, dans les années 1860, l'aménagement de la percée Dacier et de ses marges vient restructurer l'ensemble du quartier.

La rue de la Porte-Neuve

De nombreuses rues aboutissaient à cette porte. Sur le plan de Prieur-Duperray, la " rue de la Porte-Neuve " est notre actuelle rue Cendrière, au nom pourtant plus ancien et bien attesté. Il pourrait s'agir d'une confusion. Extra muros, au sortir de la porte, une "rue Neuve", assez étroite et en forme de manivelle, rejoignait la rue de la Petite-Douve. C'est en 1818 qu'elle prend le nom de " rue de la Porte-Neuve " et dans les décennies suivantes qu'elle est rectifiée et bâtie sur les anciens jardins bordant la douve.

 
 
RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE