NOM ACTUEL : r. Trouillebert
 

 QUARTIER : Fenet
   

1838 : rue des Fondeurs

1905 : rue Trouillebert  

 Petite rue moderne ouverte dans le nouveau quartier de Fenet.

Paul Trouillebert ( 1829-1900 )

Paul Trouillebert, la Charmeuse de serpents Le peintre parisien Paul-Désiré Trouillebert produit des compositions historiques dans le style de Gustave Moreau. La " Charmeuse de serpents ", à droite, est très prisée.

 

 Il est également apprécié comme portraitiste mondain. Pour son plaisir personnel, il peint aussi de petits paysages fortement structurés et rythmés par des aplats de couleurs chaudes, rappelant la manière de Corot. C'est sous la signature de ce maître qu'un marchand de tableaux, indélicat ou farceur, vend une de ses toiles à Alexandre Dumas fils. Trouillebert devient alors célèbre et coté, sans en tirer de gros profits financiers.

 

 

 Vers 1890, il vient vivre à Candes ; il installe son atelier dans une petite maison à terrasse dominant la Loire. Souvent à partir de son bateau, il peint les rives du fleuve, des moulins à vent, et pousse jusqu'au pont Fouchard. Par exemple, voici plus bas " Bord de Loire près de Chouzé ". Recevant des visites de Marthe Peton, la fille du maire ( article dans S.L.S.A.S, oct. 1935 ), il fait don de plusieurs toiles à la ville de Saumur, qui en possède quatre. Ces dernières oeuvres de Trouillebert sont très appréciées. Voir Fabrice Masson, Dictionnaire des peintres et des sculpteurs de l'Anjou, Geste éditions, 2014, p.200-202.

 

 

 

Trouillebert, Bord de Loire près de Chouzé

 

 

RÉCIT LIEUX INDEX MÉTHODE