X


PLAN DE SAUMUR ET DE  SES ENVIRONS ( 1814 )


Date : 1814
Dimension en cm, hauteur x largeur :  en entier, 98×135
Echelle : /
Orientation : N.N.E.
Techniques : manuscrit, encre, lavis, aquarelle
Localisation : Service Historique des Armées, Archives du Génie, art. 8, carton 1

Plan vers 1814


  Ce plan, daté de 1814, non signé, qui semble émaner du Service des Ponts et Chaussées, s'est retrouvé aux Archives du Génie, dans le carton consacré au Château. Il n'apporte rien sur ce dernier ; bien au contraire : l'ingénieur Normand et l'entrepreneur Cailleau sont en train de le transformer en prison d'Etat et ils ont même reconstruit une aile occidentale. On ne voit nulle trace de ces travaux sur le plan, qui représente plutôt un état antérieur à celui du cadastre de 1812.
 Examinons la percée centrale. Notre actuelle rue Franklin-Roosevelt est portée en grisé, comme un projet. En réalité, depuis 1809, les travaux sont en cours du côté de la rue Daillé et la nouvelle voie est en partie débouchée. Vers le bas, la levée menant au pont Fouchard est bien en cours d'aménagement, mais notre rue d'Alsace est finalement bien plus large. Vers le nord, la nouvelle rue des Ponts est portée comme achevée jusqu'à l'entrée du futur pont, porté de ce fait en orange ; la suite est conforme aux projets dressés par de Voglie. Cependant, ce plan s'en écarte sur un aspect important : il prévoit d'élargir le bras des Sept-Voies  en supprimant les parties en grisé, c'est-à-dire la majeure partie de l'île Richard ( Millocheau ), l'îlot Censier avec la Maison de la Reine de Sicile et une part de l'île du Saule. Dans ce cas, le pont Napoléon aurait eu 10 arches, au lieu de 7. Cet aménagement, qui semble refléter la pensée de certains ingénieurs soucieux de faciliter l'écoulement des eaux d'inondation, n'a heureusement pas été réalisé ; il aurait bouleversé l'hydrographie locale en réduisant l'alimentation du Grand Bras, déjà présenté comme fortement ensablé.
 Ce plan qui s'intéresse avant tout aux îles et aux quais présente, en noir et de façon schématique, les projets de quai Carnot et de quai Mayaud. Plus intéressant encore, il figure en orange la future levée de Nantilly ( ou de Varrains ), qui sera réalisée surtout en 1832 entre le pont Fouchard et l'extrémité de la rue du Pressoir.
 Le quartier du " Chardonneret " ( cette fantaisie romantique prouve que le cartographe n'était pas saumurois ) est fort exactement représenté. A remarquer : les deux écuries privées, construites en 1786-1788, dans  l'attente des bâtiments définitifs ;  en orange,  le projet de nouveau chemin de Saint-Florent conduisant vers un bac sur le Thouet.
 Malgré son élégance, ce plan s'avère souvent imprécis ; il a surtout le mérite de présenter les projets des ingénieurs  et de la municipalité, tels qu'ils avaient été  présentés à l'Empereur lors  de sa visite de 1808.







PAGE
D'ACCUEIL
MÉTHODE RETOUR
A LA LISTE
PLAN
PRÉCÉDENT
PLAN
SUIVANT